Il est plus souvent utile de représenter des données sous forme de graphiques:

 

  • Des relevés de mesures : température, pression, débit..
  • Les caractéristiques d'un dipôle ou d'un quadripôle: courant en fonction de la tension,  fonction de transfert...

 

Dans LabVIEW, on trouve plusieurs objets du type graphe, qui peuvent être accessibles depuis la palette de commandes sur la face avant. Parmi ces objets on cite :

  • Graphes déroulants (Waveform Chart);
  • Graphes (Waveform Graph);
  • Graphes XY (XY Graph);
  • Graphes numériques.

Types de Graphes

Graphes déroulants

Pour ce type de graphe,  l'échelle  varie au cours du temps. Ils tracent les courbes à la manière d’un oscilloscope

On obtient  un graphe déroulant,  sur la Palette de Contrôle  (Face avant), puis sur Indicateurs Graphes;

On peut:   modifier l'échelle en X et/ou l'échelle en  Y,  ajuster le facteur d'échelle.

Clic droit sur le Graphe : puis  Propriétés  -->   Echelles 

 

graphederoulant1

 

Pour tracer une courbe  de mesures il suffit de connecter au graphe, un objet  tableau de mesures.

 

Exemple:

Face avant:

 

graphederoulant2

 

Diagramme:

 

graphederoulant3

 

 

Graphes XY

Ce type de graphe est utilisé, dans des situations où chaque mesure en définie par un point (X, Y);      X représente l'abscisse et  Y l'ordonnée. 

Exemple :

Face avant:

graphexy2

 

Diagramme:

graphexy1

 

Exemples d’utilisation des graphes XY

Exemple 1:

On veut représenter la fonction    Y = 2X2 - 3X + 12;   on peut déterminer Y à l'aide d'un nœud d'expression: qui se trouve dans le menu  Programmation --> Numérique --> nœud d'expression

 

Diagramme:

graphexy3

 

Face avant:

graphexy4

 

 

Exemple 2:

On peut aussi tracer un graphe uniquement à l'aide d'une formule. Dans ce cas il faudra connaître la plus petite valeur de X (Xmin) , la plus grande valeur de X (Xmax)  et le nombre de points de calculs entre Xmin et Xmax (N).

L'intervalle entre 2 mesure est appelé le Pas. On le calcule par:

 

***ici formule***

 

On veut représenter la fonction  Y  =  X3 - 3X2  + X +  4;  en prenant  Xmin =  -2 ;   Xmax = 5  et N=1000 points.

Diagramme:

graphexy5

 

Face avant:

graphexy6

 

 

Graphe numérique:

Ce type de graphe permet d'afficher des données numériques booléennes. Il accepte comme entrée des vecteurs de nombre entiers non signés, codés sur 8, 16 ou 32 bits. Ainsi chaque courbe d'un graphe représente l'évolution temporelle d'un bit.

La structure des données en entrée est formée d'un cluster de deux numériques, d'un vecteur de numériques représentant les données à afficher et d'un autre nombre numérique représentant le nombre de ports.

On utilisera la fonction assembler pour créer un cluster qui permettra de mixer tous les signaux nécessaires.

 

Exemple de représentation:

Diagramme:

graphdigital2

Face avant:

graphdigital1

 

Si on observe le graphe précédent, la donnée numéro 4 est repérée par une ligne discontinue de couleur blanche. Cela correspond bien à la valeur binaire 11101100. D'une manière générale ce graphe l'élément d'indice i du tableau est représenté à l'instant i sous sa forme binaire.

Ce graphe permet de représenter sur un même graphe des données numériques provenant provenant de plusieurs vecteurs constitués à partir de mesures faites sur différents ports d'entrées d'un dispositif numéeique par exemple.