Ce sont les commandes nécessaires aux échanges avec des données externes.   Le tableau suivant donne une liste de commandes qu'on trouve dans MATLAB.

 

Commande     

Rôle

disp

Affiche le contenu d’une chaîne ou d’un tableau

fscanf

Lit les données formatées d’une chaîne ou d’un tableau

format

Contrôle le format d’affichage à l’écran

fprintf

Exécute l’écriture formatée dans un fichier ou à l’écran

input

Affiche l’invite de commandes, puis attend une donnée en entrée (au clavier par exemple)

;

Supprime l’affichage du résultat à l’écran (dans la fenêtre de commandes)

 

La commande "disp()":     affiche le contenu d’une chaîne sans afficher son nom

Exemple :

>> A = 'Hello Word';

>> disp (A)

Hello World

 

La commande "fscanf ()":    lit les données d’un fichier texte.

Syntaxe :

A = fscanf(fileID, FORMAT)

Lit et convertit les données d’un fichier texte en en tableau disposé en colonnes.

A = fscanf(fileID, FORMAT, sizeA)

Lit et stocke dans A, un nombre d’éléments donné par le paramètre sizeA.

[A, count]  = fscanf(…)

Donne le nombre d’éléments lus avec succès lors de l’opération.

 

Le tableau ci-après résume quelques représentations possibles du paramètre FORMAT  selon  l'utilisation :

 

Code du FORMAT     Utilisation
%s Chaine de caractères
%d Nombre entier
%f Nombre en virgule flottante
%e Nombre en virgule flottante en notation scientifique
%g Représentation sous une forme plus compacte: %f ou %e
\n Insertion d'une ligne dans la chaîne de sortie
\t Insertion d'une tabulation dans la chaîne de sortie

 

 

La commande "format" :

Par défaut, MATLAB affiche des nombres avec quatre décimales.  Ce type de format d’affichage est connu sous le nom de SHORT.  Toute fois en cas de besoin pour avoir plus de précision à l’affichage, il faudra utiliser les commandes de format d’affichage.

Le tableau ci-après donne quelques formats d’affichage de nombres numériques :

 

Format        

Affichage jusqu’à

short

Affichage jusqu’à 4 chiffres après la virgule

long

Affichage jusqu’à 16 chiffres après la virgule

short e

Affichage jusqu’à 5 chiffres plus l’exposant

long e

Affichage jusqu’à 16 chiffres plus l’exposant

bank

Affichage jusqu’à 2 chiffres après la virgule

rat

Affichage rationnel

+

Affichage positif, négatif ou zero.

 

 

Exemple :

>> format short

>> pi

ans  =

              3.1416

>> format long

>> 5/9

0.5555555555555556

>> format rat

>> 15.5/25.0

31/50

 

La commande " fprintf() ":

 Ecrit les données formatées dans un fichier texte.

Syntaxe :

fprintf(ID, FORMAT, Y,…) :  cette commande met tous les éléments du tableau Y  au format « FORMAT », et d’autres arguments optionnels au tableau , puis écrit les données dans un fichier texte.  

ID est l’identificateur de fichier, donné par la commande « fopen » ; il peut aussi prendre la valeur 1 (pour un affichage standard à l’écran) ou 2 (pour une erreur standard). 

Dans la commande fprintf, on peut aussi utiliser les caractères suivants :

  • Retour arrière : \b ;
  • Passage a la ligne : \n;
  • Retour chariot : \r;
  • Tabulation horizontale : \t
  • Alimentation (utilisé par les imprimantes pour l’alimentation du papier) : \f;

Le tableau ci-après résume quelques représentations possibles du paramètre FORMAT  selon  l'utilisation :

 

Code du FORMAT           

Utilisation

%s

Pour des chaines de caractères

%d

Pour des entiers

%f

Pour des nombres en virgule flottante

%e

Pour des nombres en virgule flottante en notation scientifique

%g

Pour une représentation la plus compacte possible de %f ou %e

\n

Pour insérer une nouvelle ligne

\t

Pour insérer une tabulation

\r

Pour un retour chariot

\b

Pour un espace arrière

\f

Pour  la commande Line feed

 

Il existe aussi d’autres codes tels que :   \xN pour l’hexadécimal, \N pour l’octal, et Anti-slash : \\.

On peut  connaître le nombre d’octets écrits avec la commande fprintf, en utilisant l'instruction suivante :

Nombre_octets = fprintf()

 

Exemple d’usage de la commande fprintf :

>> A = 20 ;

>> B = 15 ;

>> fprintf('%d est plus petit que %d\n', B, A)

B est plus petit que A

 

La commande  « input() »

Affiche l’invite de commandes puis attend la saisie d’une donnée au clavier.

Syntaxe :

N = input(MESSAGE)

Affiche la chaîne de caractères MESSAGE à l’écran, puis attend une saisie au clavier par l’utilisateur, évalue l’expression après un appui sur la touche ENTRER du clavier, puis stocke la valeur dans la variable N.

Exemple :

Nom = input(‘saisir votre nom :’,'s') ;

 

MATLAB propose une documentation en ligne détaillée pour toutes ces commandes. Pour y avoir accès il suffit de taper "doc nom_de_lacommnde" à l'invite dans la fenêtre de commandes.

Par exemple si on veut en savoir plus sur la commnde fprintf(), il suffit de taper:

>> doc fprintf