L’environnement MATLAB offre une palette très étendue de représentations graphiques, ainsi qu'un ensemble d’outils de création et de modification.

Une figure dans le langage MATLAB est une fenêtre contenant un graphe et une interface utilisateur ayant des barres de menus.

Il existe plusieurs types de graphes :

Des graphes 2D, des graphes 3D, des graphes polaires, des histogrammes…

 

Dans MATLAB, la fonction plot() permet de représenter un graphe en coordonnées cartésiennes.

 

Syntaxe :

plot(x , y) donne la représentation de  y  = f(x).

 

Exemple :

Créer deux vecteurs L et  U tels que :

 

>> L = [0   5   6  7  8   10  15   20   25   30   40   50   80] ;

>> U = [0,3.1,3.15,2.95,2.5,2.3,1.65,1.35,1.1,0.9,0.7,0.6,0.4] ;

 

L et U sont de même dimension.

Taper la commande

>> plot(L, U)   % produira la figure suivante, L en abscisses et U en ordonnées

graphmtlb1

 

Dans la figure qui s'affiche on a, une barre de menus (tout en haut) et une barre d'outils à accès rapide juste en dessous. Le menu "View" de la barre des menus permet d'afficher ou d'effacer certains groupes d'outils. Ces outils peuvent servir pour l'édition du graphique, par exemple l'ajout de commentaires, des flèches, les propriétés des axes...

La petite flèche située à l'extrémité de la barre des menus est une flèche d'ancrage. Elle permet d'incruster la figure dans le bureau MATLAB ou de la décrocher afin de pouvoir la déplacer avec la souris.

 

On peut rajouter une seconde courbe en conservant celle du graphe précédent ; il suffit pour cela d’utiliser la fonction  " hold ", qui permet de geler un graphique, ou le dégeler.

 

Exemple :

On va créer un vecteur U2, de même dimension que U, ayant pour valeurs :

 

>>  U2  = [0,2.9,3, 2.8,2.7,2.55,2,1.75,1.55,1.25,1.05, 0.9, 0.8] ;

>>  hold on ; % Cette commande va geler le graphe précédent pour en créer un nouveau par-dessus

>> plot(L, U2) 

 

 Donnera

 

graphmtlb2

 

On peut rajouter une grille :

>>  grid on ;

 

graphmtlb3

Pour annuler le " gel " du graphique, il suffit de taper la commande " hold off ".  De même pour masquer la grille il suffit de taper " grid off ".

On peut aussi ajouter des annotations au graphique, notamment des noms sur l’axe des abscisses et celui des ordonnées ; ainsi que le titre, ou la légende.

 

Exemple

Dans le graphe précédent on peut ajouter des annotations, des légendes,...Utiliser les commandes suivantes:

 

>> xlabel ('Distance (cm)') ;

>> ylabel ('Tension (V)') ;

>> title ('Caractéristique d’’un capteur') ;

>> legend ('U = f(L)') ;

 

Nous obtenons la figure ci-dessous:

 

graphmtlb4

 

La fonction “plot()”  admet des options supplémentaires permettant de modifier l’aspect du graphique, comme la couleur, la forme et le type de trait par exemple.

 

La liste ci-après donne les options utilisées pour personnaliser les graphes :

 

Couleur

Marqueur

Style de ligne

b    

bleu

.    

point

-   

continu

g

vert

o

cercle

--

Trait interrompu

r

rouge

x

croix diagonale

:

pointillés

c

cyan

+

croix verticale

-.

trait - point

m

magenta    

*

étoile

   

y

jaune

s

carré

   

k

noir

d

losange

   

w

blanc

v

triangle vers le bas

   

 

 

^

triangle vers le haut    

   

 

 

triangle à gauche

   

 

 

triangle à droite

   

 

 

p

pentagramme

   

 

 

h

hexagramme

   

 

 

Pour créer une figure ayant plusieurs fenêtres; la figure obtenu sera affichée sous forme d'un tableau de graphiques. On utilise la fonction  subplot()

  

Syntaxe:

subplot(m, n, p)

Les paramètres m  et  n désignent le nombre de lignes et de colonnes du tableau des graphiques; et  p  spécifie la position de chaque graphique.  Chaque graphique crée par la fonction subplot aura ses propres propriétés (couleur  ou style de traits, légendes ...).

 

Exemple:

Dans la fenêtre des commandes  on saisi les vecteurs L, U, U2,  ainsi que les instructions:

 

>> L = [0   5   6  7  8   10  15   20   25   30   40   50   80] ;

>> U = [0,3.1,3.15,2.95,2.5,2.3,1.65,1.35,1.1,0.9,0.7,0.6,0.4] ;

>> U2  = [0,2.9,3, 2.8,2.7,2.55,2,1.75,1.55,1.25,1.05, 0.9, 0.8] ;

>> subplot(1,2,1);

>> plot(L,U);

>> legend('U = f(L)');

>> subplot(1,2,2);

>> plot(L,U2);

>> legend('U2 = f(L)');

 

On la figure suivante:

 

graphmtlb5

 

MATLAB propose une multitude de types de graphes; ils sont bien trop nombreux pour en parler ici.  On peut y avoir directement accès en cliquant sur l'onglet  PLOT du bureau MATLAB .

Il faut sélectionner d'abord les variables qu'on veut représenter graphiquement, abscisse suivit de l'ordonnée;  cliquer sur le type de graphe souhaité, et il s'affichera automatiquement. En même temps les commandes associées apparaîtront dans la fenêtre des commandes.

 

Exemple: supposons que les vecteurs L, U et U2 sont dans le Workspace.

A l'aide de la souris, on sélectionne L et U

 

graphvarsmtlb

 

Puis l'onglet PLOT:

 

graphmtlb6

 

Un clic de la souris sur plot, pour obtenir une première représentation de U en fonction de L. Puis dans la fenêtre de commandes, taper : hold on ; ensuite sélectionner L et U2, puis de nouveau cliquer sur plot. On obtiendra le résultat suivant:

 

graphmtlb7

 

Si on clique sur la flèche située à l'extrémité de l'onglet PLOT, on découvrira de nombreuses possibilités de graphiques offerte par le logiciel. L'outil graphique ajoute de la polyvalence aux commandes qui peuvent être saisies sous forme d'instructions dans la fenêtre de commandes.